2009 | Sei Solo

duo – 70 minutes

Raphaël Cottin & Hélène Schmitt © Isabelle Lévy-Lehmann

© Isabelle Lévy-Lehmann

L’amour du répertoire baroque, de l’harmonie et de l’écriture, l’intuition partagée qu’un geste fera naître une musique et une danse qui lui correspondent, l’amour de la danse ; tel est le lieu commun où se sont rencontrés Raphaël Cottin et Hélène Schmitt.

Lors de cette rencontre, le souhait déjà émis par Hélène est de travailler avec un danseur sur le répertoire pour violon seul, pour lequel elle voue un amour tout particulier depuis de nombreuses années. De son côté, Raphaël souhaitait créé pour 2009 un solo où pourraient se confronter sur scène la pluralité du public et la solitude de l’interprète…
En créant pour le violon un joyau sans équivalent, Bach repousse les limites techniques et harmoniques d’un instrument seul. Il y fait jaillir ensemble la technique et l’émotion, la simplicité mélodique et l’intelligence enivrante du contrepoint, l’architecture traditionnelle d’un mouvement et la modernité de l’écriture qui en découle. En choisissant le titre de ses sonates et partitas, Bach joue de la multiplicité musicale et de la solitude le l’instrumentiste. En effet, il n’écrit pas « sei soli » (six soli) mais « sei solo » (tu es seul)
Le couple historique « violon-danseur », lié depuis le XVIIe siècle par la pochette (violon miniature) du Maître à danser, permet à Hélène et Raphaël d’envisager ce « double solo » de la même manière, ancré dans la tradition et nécessairement contemporain, multiple et solitaire… Ils seront donc au cœur de cette solitude partagée pour vous donner d’entendre la danse et de voir la musique, de goûter l’émotion charnelle et la tension éblouissante de ce répertoire hors du commun.

Sei Solo Hélène Schmitt - iTunesL’intégrale des Sonates et Partitas pour violon seul a été enregistrée par Hélène Schmitt en 2005 en 2 volumes pour le label Alpha. Salué par la critique nationale et internationale, cet album vient d’être réédité.

Ecoutez et téléchargez !

Distribution

Chorégraphie : Raphaël Cottin
Interprétation : Raphaël Cottin – danse et Hélène Schmitt – violon
Musique : Sei solo a violino senza basso accompagnato (sonates et partitas pour violon seul) de J.S. Bach et possiblement d’autres œuvres baroques pour violon seul.
Costumes : Catherine Garnier
Conception lumières : Catherine Noden

La Poétique des Signes a bénéficié en 2009 (sous le nom de Compagnie RC2) d’une résidence de recherche et d’un apport en production à Micadanses (Paris) et de subventions du Conseil Général de Loire-Atlantique et du Conseil Régional des Pays de la Loire au titre de l’aide à la création chorégraphique.

 

Diffusion

Avant-première

  • 5, 6 et 7 décembre 2008 au Regard du Cygne à Paris dans une version courte d’environ 25 minutes

Création

  • 16 juin 2009 – 20h30 au Centre Chorégraphique National de Nantes dans le cadre du “Printemps des Arts” de Nantes
  • 20 juin 2009 – 19h30 à l’église Saint-Eustache à Paris dans le cadre des “36 heures de musique”

Diffusion

  • 28 octobre 2009 – 20h30 à L’Etoile de Jade, Saint-Brévin.
  • 15 novembre 2009 – 17h au Quartier Libre d’Ancenis, chapelle des Ursulines, Festival Transcendanse.
  • 3 février 2010 à l’Auditorium Saint-Germain, Paris, Festival Faits d’Hiver
  • 3 avril 2010 à Riga, Lettonie, 10e Festival International de Musique de Chambre Johann Sebastian Bach
  • 15 mai 2010 – 15h et 21h (version courte) au Palais des Beau-Arts de Lille, Dans le cadre de la Nuit des Musées, avec le CDC Danse à Lille.
  • 14 juin 2012 – 21h à l’église Saint-Julien à Tours, Festival Tours d’horizons, CCNT-Thomas Lebrun
  • Du 8 au 13 juillet 2013 – 10h (version courte) à la Condition des Soies, Avignon, dans le cadre des Matins de la Danse (MIAO – Micadanses In Avignon Off), en partenariat avec le Centre chorégraphique national de Tours / Thomas Lebrun et la Région Centre