Lignes de chœur

Publication de fin de résidence d’artiste « Lignes de Chœur » à l’Université François Rabelais de Tours.

miniatureLDCLe projet Lignes de chœur s’articule autour de la pensée de Rudolf Laban. Les outils qu’il a développé au début du XXème siècle pour percevoir et expérimenter le mouvement humain (la cinétographie, l’eukinétique et la choreutique) ont la particularité de reposer sur des notions simples et fondamentales, comme la gravité, la latéralisation du corps ou l’observation choisie de ses différentes parties dans l’espace et le temps. Conçus pour l’être humain, ils prennent également en compte ses aptitudes naturelles, comme la station debout, sa propension à se déplacer ou les subtiles adaptations nécessaires pour exécuter un mouvement.
La pensée labanienne s’est développée dans un contexte où sont apparus de nombreux chœurs de mouvement, appelés aussi danses chorales. Souvent conçues pour un grand nombre d’exécutants, ces chorégraphies suscitent des questionnements sur la place de l’individu dans le groupe. C’est le sujet que j’ai choisi d’aborder au sein des ateliers chorégraphiques menés cette année,
interrogeant par l’improvisation et la composition notre rapport au monde grâce aux notions labaniennes. Ces ateliers ont abouti à une chorégraphie présentée à plusieurs occasions (salle Thélème à Tours, Université du Mans, Festival À Corps à Poitiers, Festival Tours d’Horizons à Tours). La résidence a par ailleurs été ponctuée par des interventions plus exceptionnelles sous forme  de master-class, de spectacles ou de conférences, en lien direct ou indirect avec le travail de création.

Cette publication, réalisée par les étudiantes engagées sur la résidence, alterne écrits théoriques, articles et entretiens. Elle témoigne de la manière dont ces personnes ont reçu les propositions que je leur ai faites et met également à disposition du public certaines ressources inédites.

Elle a été rendue possible grâce aux partenariats réalisés avec le service culturel de l’Université François Rabelais dirigé par Martine Pelletier, le SUAPS, le Conseil Général d’Indre et Loire, la DRAC Centre, le Centre chorégraphique national de Tours dirigé par Thomas Lebrun, la photographe Marie Pétry et la médiathèque du Centre national de la danse dirigée par Laurent Sébillotte.

Je tiens à remercier chaleureusement les personnes qui ont permis à cette résidence et à cette publication d’exister, en particulier Cécile Thomas, animatrice au service culturel de l’Université François Rabelais, Corinne Lopez qui m’a secondé dans la direction des ateliers, Marie Canal, enseignante danse au SUAPS, Annie Suquet et Marie Glon, conférencières, Angela Loureiro,
Jacqueline Challet-Haas et Noëlle Simonet, spécialistes Laban et, bien entendu, les étudiantes investies tout au long de la saison.

Raphaël Cottin, juin 2014

Téléchargez le document en cliquant sur l’image ou sur le lien ci-dessous :
http://www.lapoetiquedessignes.com/wp-content/documents/lignes_de_choeur_web.pdf

Le livret de présentation de la résidence d’artiste communiqué en début d’année universitaire est également disponible ci-dessous :
http://www.lapoetiquedessignes.com/wp-content/documents/lignes_de_choeur.pdf

 

logos