S'y reprendre à deux fois

1/7
création 2021 | duo en 3 parties
18,  18 et 18 minutes
présentation en une ou plusieurs fois

chorégraphie

Raphaël Cottin
interprétation
Amandine Brun

Nicolas Diguet
lumières
Catherine Noden
costumes
Catherine Garnier
création musicale
Maxime Vavasseur
musiques
John Lennon, Cerrone, Paul Kalkbrenner, Oscar Hammerstein II & Richard Rodgers, John Cage, Terry Riley, Michel Jourdan

Note d'intention

« S’y reprendre à deux fois est composé de deux solos d’une quinzaine de minutes qui fusionnent dans une troisième partie, comme deux calques que l’on aurait superposés.
Les interprètes, Amandine Brun et Nicolas Diguet, présentent d’abord singulièrement deux univers chorégraphiques très différents, exprimant à la fois la diversité de leurs personnalités et le parti pris contrasté que j’ai choisi d’adopter. Portés par deux ambiances musicales très distinctes, pop pour l’une, classique minimaliste pour l’autre, ils construiront deux territoires dynamiques où seront mis en valeur la tonicité, la vivacité et la force d’Amandine, la finesse, l’agilité et la jeune maturité de Nicolas.
Ces univers sonores et chorégraphiques, mixés et transformés, se rejoindront dans le duo final, chaque solo étant interprété une seconde fois, ensemble, et cette fois sur une création musicale de Maxime Vavasseur.
Selon le même principe, deux univers lumineux seront imaginés par l’éclairagiste Catherine Noden, chacun occupant deux endroits de la scène. Un troisième lieu sera créé par la réunion transformée des deux précédents.
Comme sur un plateau tournant, l’espace du duo offrira au public une nouvelle orientation par rapport aux solos. Les directions de lumières, comme la mémoire du spectateur, viendront modifier et déranger encore la lecture de cette superposition.

Un autre être ensemble

Amorcé dans sa réflexion en février 2020, ce projet aura été bouleversé par le printemps qui a suivi, marquant chacun d’entre nous dans notre rapport au monde, dans notre capacité à assumer une solitude d’espace, une distance où tout contact est interdit.
Les corps les plus actifs, les danseurs, les sportifs, ont inventé pendant cette période étrange d’autres modes d’action : l’entrainement à domicile, les cours de danse en ligne, les micro-performances dans son salon…
L’isolement forcé a conduit nombre d’entre nous à se réunir différemment :  visio-réunions, visio-visites, visio-apéros, visio-concerts, applaudissements et bruits aux fenêtres. Les interviews se sont données à distance, des orchestres ont joué ensemble par écrans interposés, les jardins ont été cultivé.
Peut-être cette expérience aura-t-elle transformé notre regard, capable d’imaginer nos voisins autant que de regarder le ciel. Le retour du spectacle, de nouveau entre quatre murs, nous permettra peut-être d’envisager d’autres distances sociales, entre quatre murs… nouveaux ! »

 

Raphaël Cottin

administration
Lise Daynac
diffusion
Isabelle Patain
production
La Poétique des Signes
apport en production
Centre chorégraphique national de Tours – direction Thomas Lebrun

Centre chorégraphique national d'Orléans – direction Maud Le Pladec
résidences
Les Deux îles – résidence d’artistes à Montbazon
Ballet du Nord, Centre chorégraphique national de Roubaix - Hauts de France – direction Sylvain Groud

L'Alliage, centre culturel – Olivet

Le Bouillon – théâtre universitaire d’Orléans
subventions
DRAC Centre - Val de Loire (aide à la structuration)

Région Centre - Val de Loire

Ville de Tours

Diffusion

18+19/09/21

Tours

Première - solo d'Amandine Brun
Perf Act Day - Centre chorégraphique national de Tours - direction Thomas Lebrun

saison 21/22

Orléans

Le Bouillon,
théâtre universitaire d'Orléans

saison 21/22

Montbazon

Les Deux îles
résidence d'artistes à Montbazon