top of page

L'Éloge des possibles

création 2024 | quatuor
60 à 70 minutes

chorégraphie

Raphaël Cottin, d'après un matériau chorégraphique de Christine Gérard.
collaboratrice artistique
Christine Gérard

interprètes

Amandine Brun, Raphaël Cottin,

Arthur Gautier, Paul Grassin

masque

Jean-Pierre Schneider
lumières et collaboratrice à la scénographie
Catherine Noden
costumes
Catherine Garnier
régie son et vidéo
Emmanuel Sauldubois
musiques
Vivaldi, Bach, Gershwin, Murray Head, Eurythmics, Yann Ollivo, ... 

L’Éloge des possibles passe d’une signature à une autre, Raphaël Cottin transformant en quatuor un solo de la chorégraphe Christine Gérard créé en 2001. C’est une célébration de la composition chorégraphique à travers un voyage autant studieux que fantaisiste.

Une célébration de la composition chorégraphique

« En 2001, la chorégraphe Christine Gérard crée Quel est ce visage? une suite de 7 soli pour 7 masques. Parmi ces soli, le masque rouge, que j’ai interprété à sa création, en alternance avec Julie Meyer-Heine. J’ai par la suite repris ce solo au sein de ma compagnie en 2006 et 2012 ; j’ai aussi réalisé sa transcription en cinétographie Laban, permettant à la fois la sauvegarde de l’écriture d’une chorégraphe importante et son possible réinvestissement.
Christine Gérard était aussi professeur d’improvisation et de composition chorégraphique au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris de 1990 à 2012 ; j’y ai suivi son enseignement de 1992 à 1998.
En partant du solo, interprété comme à sa création, L’Éloge des possibles envisage un glissement de la danse de quelqu’un à la danse de quelqu’un d’autre... Par couche, comme on compose une fugue, le solo deviendra quatuor, travaillant à partir de la partition en cinétographie Laban pour en transformer certains éléments.

Cet exercice de composition assez classique (envisageant décalages, changements d’orientations, variations dans les directions ou dans le rythme du mouvement) viendra s’enrichir des thèmes qu’utilisait Christine Gérard dans ses classes (animal / végétal, eau / terre / feu / air, espace intérieur / proche / périphérique / extérieur, temps lent / moyen / rapide, répétition, signes du zodiaque, prénom, etc.).
Des élans et des espaces ouverts par ces transformations naîtra une nouvelle écriture, espérons le à la fois respectueuse de l’œuvre d’origine et fort différente, une célébration de danses à venir ! »


Raphaël Cottin - mars 2023.

administration
Lise Daynac
production
La Poétique des Signes
coproduction
Micadanses - Paris

accueils studio
Centre chorégraphique national de Tours – direction Thomas Lebrun

CCN-Ballet de l'opéra national du Rhin - direction Bruno Boucher

Centre chorégraphique national d'Orléans - directrice Maud Le Pladec
soutiens en résidence
LE ZEF, scène nationale de Marseille

L'Alliage, théâtre d'Olivet

La Poétique des Signes est conventionnée par le DRAC Centre-Val de Loire.

Diffusion

10/12/24

Tours

PREMIÈRE : Centre chorégraphique national de Tours / dans le cadre du SPOT RÉGION

11/12/24

Tours

Centre chorégraphique national de Tours / dans le cadre du SPOT RÉGION

01/24

Paris

Festival Faits d'hiver / Micadanses - Paris

01/24

Paris

Festival Faits d'hiver / Micadanses - Paris

bottom of page